90 eme anniversaire de Céline Hoffarth

Céline Hoffarth née Reff a eu la joie de fêter son 90ème anniversaire entourée de ses proches, dont sa famille, ses amis et ses voisins.

Céline est née le 21 décembre 1927 à Rountzenheim.C’est en 1959 qu’elle épouse Robert Hoffarth décédé en 1999. De leur union naquirent cinq enfants qui la comblèrent de joie en la rendant grand-mère de onze petits-enfants et de treize arrières petits-enfants.Née le même jour à 50 années d’intervalle, que notre Président de la république, quelle ne fut pas sa surprise de trouver dans sa boite aux lettres le jour de son anniversaire, une lettre signée d’Emmanuelle Macron lui souhaitant un joyeux anniversaire. Belle surprise concoctée secrètement par un des petits fils de la récipiendaire.

Pour clôturer cette belle journée de commémoration et de joie, Mme la maire Bénédicte Klöpper, son adjointe Valérie Dittgen et la conseillère Anasthasie Arth sont venue lui présenter les vœux de la commune et lui remettre un cadeau digne de l’évènement.

CIMG7256

90 ans en chantant

Marguerite, la tenancière de l’ancienne bierstub « l’Ancre » à Rountzenheim fête ses 90 printemps en chanson.

 

Marguerite HOEHN est née le 26 novembre 1927 dans sa maison maternelle de Rountzenheim qui fût aussi le restaurant « à l’Ancre » du village.
Maman de deux garçons, Didier et Jacky qu’elle a élevé seule tout en travaillant au restaurant familiale, elle a le plaisir de côtoyer très régulièrement ses 2 petits fils jumeaux et ses deux petites filles.
C’est en chanson et accompagnés par un bon nombre de musiciens qu’elle a tenu un rôle essentiel dans cette auberge A l’ancre jusqu’en 1989.
Dès 1950, ses fameuses tartes flambées étaient les premières à être commercialisées, servies et dégustées au restaurant dans cette région du nord de l’alsace le long du Rhin. Cuites dans 2 fours à bois elles faisaient la renommée de l’endroit dans deux nombreux villages alentours.
C’est dans cet antre chaleureux et accueillant, sous les bons auspices de Marguerite, que bon nombre de Rountzenheimois et Auenheim ont passé d’agréables moments autour du stammtisch où les dernières nouvelles locales furent partagées, où de nombreux débats passionnés finirent à point d’heure pour recommencer un autre soir, mais aussi où bon nombre de partie de cartes furent âprement disputées.
Le Messti des deux villages a aussi eu sa place une fois par an dans la cours du restaurant de Margueritte. Cela permettait aux nombreux conscrits de s’y restaurer en s’abreuvant tout en faisant tourner les manèges et danser les filles.
Depuis sa retraite, bénéficiant au quotidien de La serviabilité de sa nièce Martine et des moments d’échanges avec son infirmière, Margueritte vit avec son fils Didier.
Pour l’honorer, à l’occasion de son 90ieme anniversaire, sa toute proche famille lui a organisé une belle journée surprise au foyer du village où de nombreuses chansons en alsaciens et français ont été fredonnés par la star du jour qui n’a rien perdu de son allant.
La maire Bénédicte Klöpper, accompagnée de son adjointe Valérie Dittgen et du conseiller municipal Daniel Waldner ont salué et félicité la récipiendaire, en lui remettant un panier garni traditionnel offert par la municipalité.

marguerite Hoehn

Mariage de Stéphanie et Franck à Rountzenheim

Samedi 16 décembre, Stéphanie KISTNER et Franck PAULUS tous deux récemment domiciliés à Rountzenheim, se sont unis par le mariage.
Agé de 36 ans, la mariée est responsable de magasin et le marié, âgé de 38 ans, est administrateur réseaux.
Bénédicte Klopper, première magistrate de Rountzenheim, a reçu le consentement des nouveaux époux en présence de leur petit garçon Hugo et d’un public nombreux et ravi.
C’est ainsi qu’une vingtaine d’invités étaient présents en mairie pour accompagner le couple qui a scellé son union devant quatre témoins, dans un moment chargé d’émotion.
Gageons que cette superbe cérémonie augurera aux nouveaux époux, bonheur prospérité et joie dans leur future vie de couple, au sein de leur village d’adoption.

IMAG1615

Ecole primaire de Rountzenheim – Auenheim, Le patron des écoliers rend visite à ses protégés

 

Par une belle après-midi automnale de début décembre, les élèves de l’école primaire de Rountzenheim – Auenheim, ont eu la belle récompense de voir leur chant entonnés à l’unisson, faire arriver le « Grand saint Nicolas ».
Il n’était certes pas accompagné de son âne mais c’est avec sa crosse et revêtu de son costume vermillon traditionnel qu’il s’est présenté aux enfants émerveillés et impatients, peu habitués à voir se présenter saint Nicolas rasé de près et sans sa barbe blanche.
Le patron des écoliers est arrivé seul, sans la présence du père fouettard, qui, précisons-le n’avait personne à fouetter ni même à gronder, tant nos chères petites têtes blondes sont appliquées dans l’apprentissage de leurs leçons et sont « sages comme des images » tout au long de l’année.
Pour féliciter les enfants pour leur assiduité, leur sérieux et leur travail, Saint Nicolas arrivant tout droit de Myre en Turquie, leur a offert des « Männelle » tout frais ainsi que des jus de fruits.
Il est reparti ravi de l’accueil réservé par les écoliers et le corps enseignant, en sommant les enfants de rester toujours appliqués, sérieux et studieux, tout au long de l’année.saint nico

1 visiteur connecté - 14 visiteurs aujourd'hui - 23697 visite(s) au total