On ne perd pas la boule à Rountzenheim

IMG_1726

C’est par une belle fin d’après-midi d’été que les membres du Conseil Municipal présidé par leur Maire Bénédicte Klopper, ont inauguré en grande pompe et en présence de leurs administrés, le terrain de pétanque et l’aire de jeux pour enfants de Rountzenheim.

Fruit d’un travail en commun acharné mené par des conseillers municipaux en particulier, le terrain de boules et l’espace de jeux pour enfants ont été officiellement ouverts au public.

Depuis l’action commune des membres du village qui ont aussi participé à l’ouvrage lors des actions de la dernière journée citoyenne du mois de mai, les derniers travaux ont permis une livraison de l’ensemble et une parfaite réalisation.

Rappelons effectivement que plusieurs villageois, jeunes et moins jeunes avaient pelleté, nivelé, remblayé les abords de la zone, mais aussi monté les bancs et l’abri implanté en bordure de l’aire de pétanque, avant de permettre l’engazonnement qui apporte aujourd’hui la touche de verdure ombragée à l’ensemble.

Un lâcher de pigeons et de colombes organisé par un colombophile du village bien connu, est venu animer l’évènement qui s’est conclu par un vin d’honneur offert par la Municipalité, auquel les ainés qui venaient de passer une agréable journée d’animation se joignirent.

Des parties de boules intergénérationnelles et de longues discussions et échanges autour du verre de l’amitié s sont déroulées jusqu’à la tombée de la nuit, dans une ambiance fraternelle et conviviale.

Gageons que ce nouveau lieu de vie en commun, servira bien longtemps à des rencontres entre ainés, jeunes et familles, dans le respect des infrastructures, bien commun et au combien inestimable pour le bien être de tous.

 

retrouvez la galerie photo de l’évènement : ici

 

Baptême républicain ; reconnaissance devant la république.

IMG_1955

Samedi le 30 juin 2018, Johanna Decarre et Florent  BEICK, ont présenté leur fils Sacha âgé de 4 mois, sur l’hôtel de la république.

Apparu lors de la révolution française de 1789, le baptême républicain est un acte volontaire, sans valeur légale, qui permet aux parents désireux, comme c’est le cas pour ce premier baptême républicain célébré par Bénédicte Klopper à Rountzenheim, de donner un cadre de vie cerné par les valeurs « liberté – égalité – fraternité » à leur enfant.

Sans parallèle avec une démarche d’affiliation à une religion, cet acte a été décidé par les deux parents, pour donner une place à leur enfant dans la société, hors de tout contexte religieux, lui laissant par ailleurs le choix du libre arbitre plus tard.

Cet acte humaniste, comme l’a rappelé le premier magistrat du village, dans son allocution, en citant Pierre Mendès France qui rappelait que « La République se construit en permanence …. et est éternellement inachevée … », doit permettre de souder les maillons de la chaine composée des citoyens de notre pays, en son sein.

C’est sous la bannière bleu-blanc-rouge et autour des valeurs de laïcité qu’animent la devise de notre république rappelée précédemment, que la maxime « ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas que l’on te fasse » a été citée.

Certes d’origine biblique, cette maxime illustrée dans leurs discours respectifs par les deux parrains et marraines choisis pour l’occasion, accompagnera leur filleul durant toute sa vie, dans une fraternité, fil conducteur des principes de la famille élargie ainsi composée autour des deux parents et de Sacha.

C’est ainsi que le jeune garçon fut reconnu « filleul de la République » par Bénédicte Klopper qui fit signer les registres en rappelant de manière symbolique au jeune citoyen reconnu qu’il sera bon que ce dernier s’investisse dans les associations, dans les clubs sportifs et dans actions menées au sein du village par la communauté laïque et républicaine de ses habitants ; sous l’œil bienveillant de sa famille.

casque de vélo oublié

enfants_casque_sans_casque

un casque de vélo a été oublié lors de l’inauguration du terrain de jeu et de pétanque le 14 juin dernier.

 

vous pouvez le récupérer en mairie :-)

les élèves de CM1/CM2 à la Cité des Sciences de Paris

Dans le cadre de leur participation annuelle à la dictée d’ELA et à l’opération « mets tes baskets pour combattre la maladie », les élèves de CM1/CM2 et leur enseignante Mme DOUL Héléna, de l’école élémentaire de Rountzenheim/Auenheim, ont été invités à la Cité des Sciences de Paris afin de recevoir le prix ambassadeur 2018. Antonin Gumbel, élève en classe de CM1, a ainsi été choisi pour représenter sa classe lors de cette manifestation. C’est avec beaucoup d’émotion qu’il a reçu ce prix et  qu’il a pu rencontrer des enfants touchés par la maladie et  certains parrains de l’association ELA dont Michaël Gregorio, Sophie Thalmann…

Pour rappel, ELA est une association de parents et de patients qui unissent leurs efforts contre les leucodystrophies. »

IMG_166520180607_083449

Rountzenheim – Auenheim ; union historique

IMG_1080

Jeudi le 24 mai, les premiers magistrats des commune de Rountzenheim et d’Auenheim, ont réunis leurs administrés, en présence de la sous-préfète représentant l’Etat et du trésorier principal, à l’occasion d’une réunion publique présentant la fusion des deux communes.

C’est devant une assemblée nombreuse, attentive et globalement acquise à la cause, que Bénédicte KLÖPPER et Joseph LUDWIG, respectivement Maires des communes de Rountzenheim et d’Auenheim, ont exposé les motifs qui conduiront, au 1er janvier 2019, à la fusion des deux villages en une seule collectivité administrative.

Mutualisation des moyens, captation de montants plus conséquents en matière de subventions suite aux nouvelles lois cadres, réduction des tâches administratives chronophages effectuées jusqu’alors en doublon par les élus, dans le cadre du SIVU notamment, et bien d’autres raisons de bon sens, ont entrainé les deux conseils municipaux à valider le projet enclenché début 2018.

La genèse de ce projet historique, fut rappelée avec un brin d’émotion, par Joseph Ludwig, en mettant en évidence la volonté affichée par le nouveau Conseil Municipal de Rountzenheim, avec l’approbation dans cette démarche par celui d’Auenheim et la volonté d’officialiser et de contractualiser ce qui dans les faits illustre déjà cette union.

La fusion est surtout administrative car les deux communes ne disposent que d’une seule école, une seule église et de foison d’associations et clubs sportifs aux fonctionnements transverses. Des projets de développement sont communs avec entre autre le dossier du périscolaire et du point lecture dont le financement vient d’être approuvé par la commission d’attribution de la sous-préfecture, à hauteur de 500 000 €. A cela s’ajoutent encore les nombreuses fêtes et animations diverses, organisées en commun, tout au long de l’année.

La sous-préfète Chantal Ambroise, représentant l’Etat, venue prêter main forte, aux deux Maires dans le développé très pédagogique de la présentation factuelle du projet, appuya fortement sur la nécessaire mise en commun des moyens dans l’optimisation des fonctionnements administratifs mais aussi opérationnels.

Elle rappela ainsi le soutien des services de la sous-préfecture dans la mise en œuvre des procédures accompagnant la fusion ainsi que le soutien de l’Etat qui incite à ce type de regroupement. A titre de comparaison, la France compte 35 000 communes pour près de 70 millions d’habitants, alors que l’Allemagne, pays voisin, en compte moins de 12 000 pour plus de 80 millions d’habitants.

Le trésorier affecté aux comptes de la future commune nouvelle intervenant également, exposa un état détaillé et très comptable, des aides financières portant sur la fiscalité future.

La parole donnée au public a permis de lever les dernières questions principalement pratiques, liées à l’opération.

Nouvelles cartes grises, nouveaux noms de rue pour celles en doublon, état financier de la nouvelle commune une fois les deux comptes fusionnés, représentativité renforcée de la nouvelle entité de plus de 2 000 habitants au sein de la COMCOM, sont autant de questions pertinentes posées par l’auditoire, qui ont trouvé des réponses claires.

 

Au sujet des points administratifs liés aux nouvelles cartes grises ainsi qu’aux nouvelles immatriculations des sociétés en place, entrainés par les changements d’adresse, il faut noter la gratuité de ces opérations qui pourront être exécutées par internet ou en sous-préfecture avec l’aide « bienveillante très particulière » des services de l’Etat, propos tenus par la Sous-Préfète.

Il faut préciser cependant que des changements d’immatriculation avec nouvelle carte grise ou des nouveaux Kbis immatriculant les sociétés resteront eux payant.

D’autres questions trouveront réponse dans les semaines à venir, dans le déroulé du projet de fusion, dont le nom de la future entité et celui du nouveau Maire en janvier 2019. Concernant ce dernier point, il faut noter qu’un des deux premiers magistrats actuel élu, sera entériné par le nouveau conseil municipal de près de 30 membres. A compter du 1er janvier 2019, un des deux Maires en place actuellement présidera donc aux destinées de la Commune, chaque Maire restant Maire délégué de son ancien village, jusqu’aux prochaines élections municipales de printemps 2020, où le suffrage universel indirect ouvrira l’élection du nouveau Maire de la nouvelle commune.

Au sujet du nouveau nom de la commune créée, le sondage proposé aux populations des deux villages a permis de proposer pas moins de 65 noms les plus pertinents et intéressants, les uns que les autres.

En conclusion, Bénédicte Klöpper a rappelé aux noms des deux Maires, l’engagement des deux Conseils Municipaux dans la mise en œuvre de ce projet historique, qui sera officialisé par les 30 élus courant de semaine prochaine, lors de la réunion de chaque conseil municipal pour validation de la charte cadrant notamment les devoirs de chaque élu municipal dans cette mission.

Enfin, au sujet de la Mairie retenue comme siège de la commune nouvelle, c’est pour des raisons d’accessibilité aux personnes handicapées, impossible en mairie d’Auenheim , que le futur Maire siègera en mairie de Rountzenheim.

Théo MOCKERS ,33 ans de bons et loyaux services

Théo MOCKERS quitte après 33 ans de bons et loyaux services la présidence de l’Association pour l’entretien et la rénovation intérieure de l’église simultanée de Rountzenheim-Auenheim

theo

 

Mardi 24 avril 2018, lors de la réunion du comité de l’Association pour l’entretien et la rénovation intérieure de l’église simultanée de Rountzenheim-Auenheim, son président, monsieur Théo MOCKERS a souhaité présenter sa démission après avoir occupé la fonction pendant 30 ans, estimant qu’il fallait désormais laisser la place aux jeunes !

Monsieur Théo MOCKERS qui continuera à être membre et donc à collecter les dons auprès des villageois des deux communes est en fait un des membres fondateurs de cette association typiquement locale. En effet, l’église de Rountzenheim-Auenheim est un lieu de culte simultané utilisé par une paroisse protestante et une paroisse catholique, comme il en existe encore près d’une cinquantaine en Alsace. Introduit par Louis XIV pour favoriser l’expansion du catholicisme, le simultanéum a concerné plus de 150 églises, principalement du Bas-Rhin. C’est au cours du XIXe siècle que le nombre en a été réduit.

Souhaitant soutenir les conseils de fabrique (catholique) et presbytéral (protestant), cette association, constituée le 19 avril 1985, avait, dès son origine, pour vocation d’organiser auprès des villageois des deux communes deux à trois collectes annuelles. Dans cette tâche, l’association est soutenue par le Cercle féminin œcuménique de Rountzenheim-Auenheim. L’argent récolté ayant pour but de payer le chauffage et les nécessaires entretiens intérieurs de l’orgue, de la sonorisation, etc… Monsieur Théo MOCKERS a siégé dès 1985 au comité en étant le secrétaire de l’association. Au départ de son premier président, monsieur Armand KIEFFER, le 1er avril 1998, c’est monsieur Théo MOCKERS qui est élu à ce poste. Fidèle à l’engagement de l’association, ce sont de nombreuses réalisations d’amélioration et d’entretien de l’église qui sont à noter durant ces 30 années :

–          Rénovation du chauffage électrique des bancs en 1987.

–          Restauration de l’orgue en 1994.

–          Nettoyage et huilage du parquet en 2006 et 2017.

–          Eclairage de la nef en 2007.

–          Fixation de tablettes de protection des convecteurs muraux en 2008.

–          Confection et pose de deux rideaux anti-feu et isolants en 2009.

–          Participation à la restauration des autels en 2010.

–          Renouvellement des coussins de bancs en 2015

–          Remplacement des micros et mise en place d’un lecteur CD en 2016.

Même s’il revient à la commune de Rountzenheim, propriétaire du bâtiment, et soutenue par celle d’Auenheim qui n’a pas d’édifice religieux, d’assurer l’entretien intérieur de l’église, l’association a toujours souhaité apporter la contribution directe des villageois afin que ce lieu de culte utilisé tant par les catholiques que les protestants reste un bâtiment empreint de dignité et de respect.

Dernière fierté du président sortant, monsieur Théo MOCKERS : le lancement de la mise en peinture de l’église qui sera encore réalisée cette année par les communes de Rountzenheim et d’Auenheim.

Nous remercions très vivement monsieur Théo MOCKERS pour son indéfectible dévouement et son dynamisme au long de ces 33 années au sein du comité. Son engagement a permis à l’église de Rountzenheim-Auenheim d’être un lieu de culte fonctionnel et en très bon état. Nous souhaitons à son nouveau président, élu début du mois de mai, monsieur Fabien KANDEL, autant de succès.

1 visiteur connecté - 63 visiteurs aujourd'hui - 32543 visite(s) au total